casino-supreme

Article publié le 22 Mai 2015

Des Joueurs Reçoivent Des Amendes De La Belgique

Par: Aurélien Massot

La Belgian Gaming Commission (BGC) a infligé des amendes à 79 joueurs qui ont joué sur le site de Betclic Everest, Betclic.com, qui ne détient pas de licence dans le pays.

Les joueurs de Betclic recevront des amendes de 200 € pour avoir placer des paris et des dépôts non autorisés sur leur compte Betclic, qui sera saisi.

La BGC a d'autres intentions plus importantes pour les grands parieurs qui ont misés des milliers d'euros sur BetClic, avec des amendes allant jusqu'à 16.000 €, qui sont censées être exécutées le mois prochain.

Le directeur de la BGC, Peter Naessens, a indiqué que sa commission a coutume de condamner les opérateurs illégaux plutôt que les joueurs, mais dans ce cas, une exception a été faite.

La Belgique place continuellement les sites web non autorisés dans une liste noire, qui contient près de 100 entreprises de site de pari avec argent réel, avec notamment Betfair et William Hill.

De nombreux réseaux importants de poker ont été mis dans cette liste noire et seulement PokerStars.be, Partouche.be, Poker770.be et GoldenPalace.be possèdent des licences officielles.

Betclic, un opérateur de jeu en ligne français, a été parmi les premiers opérateurs à être placés sur la liste noire de la BGC en mai 2012, parmi les opérateurs non autorisés.

En Février 2014, la BGC a saisi 600.000 € dans les comptes des joueurs de BetClic après avoir estimé que le site était en exploitation illégale dans le pays.

BetClic a une amende de 1,2 M € et est finalement sorti du marché de la Belgique en Avril 2014. Les quatre sites de la marque BetClic sont inaccessibles les résidents belges.

La Belgique n'est pas le seul pays à cibler les joueurs de cette façon. En Septembre 2014, la Cour Pénale de Munich a condamné un joueur allemand de blackjack en ligne pour des activités de jeu illégales et à une amende de 72.000 € pour avoir parier sur un site web de casino basé à Gibraltar.

Le joueur a été initialement condamné pour fraude à la sécurité sociale.

Il est plus probable que les opérateurs seront ciblés par les organismes gouvernementaux plutôt que les joueurs, mais les dernières condamnations de la Belgique devraient servir d'avertissement aux joueurs dans les marchés interdits de jeux d'argent.