casino-supreme

Article publié le 17 Juin 2014

Est-ce le début de la fin des jeux de casino sociaux ?

Par: Aurélien Massot

Avec la nature des jeux sociaux qui exigent souvent la coopération et l'interdépendance entre les joueurs, les jeux de casino sociaux ont vraiment du mal à se faire une place.

La combinaison du marché des jeux de casino à celui des jeux sociaux, comme celle qui existe sur Facebook, avait tout d'une association très prometteuse au premier abord. Des millions de joueurs constamment à la recherche de nouveauté et disposés à envoyer des requêtes et des invitations à leurs amis pour leur demander de se joindre à eux, attendaient les bonnes personnes qui pouvaient rendre cette expérience communautaire agréable. Cependant, il semble qu'il y ait une fin en vue pour cette branche de jeu puisque les tentatives pour se tailler une place sur le marché global continuent d'échouer.

Zynga Poker, une co-entreprise entre Bwin.Party et Zynga a eu tellement peu de résultats, que ce partenariat semble à peine intéresser les deux parties. Un autre exemple vécu tout dernièrement est celle de Bingo & Slots Friendzy du groupe Gamesys. Ce jeu a été complètement retiré de la plateforme de Facebook avec un préavis tellement court que les joueurs qui n'étaient pas informés n'ont même pas eu le temps de réduire un peu leurs pertes. Il semble simplement que les jeux de casino sociaux sont en train de disparaître en étant soit retirés de leurs plateformes hôtes, soit tout simplement ignorés et laissés à l'oubli.

Les raisons possibles de cette débâcle sont nombreuses, mais la plus importante semble être liée au profit qui est le motif premier de la création des jeux de casino. Les joueurs sociaux sur des plateformes telles que Facebook sont dans l'ensemble habitués à s'adonner à leurs jeux pour presque rien du tout, tant qu'ils peuvent inviter leurs amis chaque fois qu'ils ont besoin d'un élément extérieur pour les aider à avancer dans leurs parties. Ils ne s'attendent pas à de véritables récompenses. Les jeux de casino ne fonctionnent pas réellement de la même manière et nécessitent plutôt que l'on investisse de vraies sommes d'argent pour jouer et gagner en retour de vraies sommes d'argent. Les jeux sociaux n'offrent pas vraiment cette possibilité.

Pour résumer, il est très difficile de commencer à faire payer de l'argent à des gens qui cherchent juste de quoi passer le temps ici et là, pour accéder à un divertissement auquel ils sont habitués à jouer gratuitement. Bien sûr, il y a certaines personnes qui paient pour jouer à leurs jeux sociaux, et cela permet aux entreprises de maintenir l'attraction principale gratuite pour la communauté au sens large. Avec cette fracture entre deux communautés différentes de joueurs en ligne, les concepteurs de jeux sont en train de tirer une leçon importante : Chaque chose a sa place. Ainsi, afin de poursuivre la croissance du marché des jeux de casinos en ligne, ces développeurs devraient concentrer leurs efforts sur ceux qu'ils savent disposés à payer pour jouer et gagner, au lieu d'essayer de tenter d'attirer ceux qui ne sont tout simplement pas intéressés par ce modèle d'entreprise.