casino-supreme

Article publié le 20 Mars 2014

Singapour Choisit De Réglementer Bitcoin

Par: Aurélien Massot

Avec le caractère parfois imprévisible de Bitcoin, certains gouvernements, comme Singapour, cherchent à imposer des règlements sur Bitcoin pour diverses raisons.

Une partie de la discussion de la régulation de Bitcoin est qu'il existe une grande opportunité pour l'exploitation de la monnaie virtuelle pour des activités criminelles. Comme a indiqué l'Autorité Monétaire de Singapour, Bitcoin pourrait facilement être utilisé pour "des risques potentiels de blanchiment d'argent et de terrorisme financement." Ces risques semblent tout à fait possibles, car il y a actuellement très peu de traçage sur l'origine ou la destination des échanges effectués et cela ne demanderait pas beaucoup d'effort pour abuser de ce système relativement nouveau.

Une autre force pour le contrôle de Bitcoin, et autres d'échanges monétaires numériques, est la pression des banques qui pourraient subir des pertes en manquant les frais de transaction pour les achats en ligne ou les jeux d'argent en ligne fait en utilisant la monnaie alternative en ligne. À l'heure actuelle, les banques mondiales ont un contrôle quasi sans partage sur les échanges de devises au moyen de frais non seulement sur les comptes des clients, mais aussi sur les transactions et sur les cartes de crédit. Les utilisateurs de Bitcoin pourraient économiser beaucoup d'argent en faisant des achats de Bitcoin pour toutes leurs activités en ligne.

La Chine et la Russie ont déjà déclarés la monnaie virtuelle inutilisable pour les paiements pour leurs citoyens, cependant, Singapour ne semble pas aller aussi loin. L'Autorité Monétaire de Singapour a déclaré que toute personne qui permet d'échanger de l'argent numérique avec de l'argent du monde réel doit "vérifier l'identité de leurs clients et signaler les transactions suspectes au Bureau De Déclaration Des Opérations Douteuses." Cela n'empêche pas explicitement les gens d'utiliser la monnaie Bitcoin, cela met juste une limite entre le monde en ligne et le monde réel.

Bien que ce soit encore un autre obstacle sur la route pour la monnaie relativement jeune, il y a ceux qui espèrent que, malgré l'intervention du gouvernement, il y aura une demande croissante pour faire de Bitcoin une monnaie légalement reconnue à travers le monde.